A B C D E F G H I J L M N O P Q R S T U V W Z
Bacs métalliques Eléments métalliques en acier, bacs autoporteurs utilisés en couverture sur charpentes ou en supports d'étanchéité. 
Badigeon à la chaux Revêtement mural à base de chaux en pâte très dilué. Souvent appliqué en extérieur pour protéger et décorer les façades. Ne peut être appliqué que sur un support poreux. Bicarbonate de soude. Poudre blanche, composée de soude, qui a de multiples emplois. S'utilise en pâtisserie (préparation de cakes et de biscuits) mais aussi contre les maux d'estomac et pour faire briller les objets en verre, la porcelaine. Attention : à ne pas confondre avec carbonate de soude et soude caustique.
Badigeonnage à la chaux une variante de la fresque réalisée sur plâtre sec. Les pigments de la fresque sont mélangés avec de l’eau de chaux ou de la chaux éteinte; on peut aussi humecter le mur avec de l’eau de chaux jusqu’à ce que le plâtre se ramolisse ou étendre une pâte à base de chaux sur le mur. Bien que ce soit une technique moins astreignante, le résultat est bien moins durable et aussi plus fade qu’avec Buon fresco. Aussi appelé Fresco secco ou Mezzo-fresco.
Baguette de plomb bande de plomb sertie, taillée des deux côtés, qui unit les éléments d'un vitrail
Baie Ouverture dans un mur fermée par une fenêtre. La baie est dite libre lorsqu'elle ne reçoit pas de menuiserie . 
Baie Principale Baies destinées à l’éclairement des pièces principales. Lorsqu’une pièce principale possède plusieurs baies, sera considérée exclusivement comme principale la baie de la plus grande superficie.On appelle pièces principales, les pièces de logements destinées au séjour, sommeil, cuisine et les pièces de travail des bureaux, activités (industrielles ou commerciales).
Baie Secondaire Baies destinées à l’éclairement des pièces secondaires ou principales possédant aussi une ou des baies principales.On appelle pièces secondaires, les pièces autres que les pièces principales notamment les salles d’eau, salles de bains, cabinet d’aisance, buanderie, débarras, dégagement, escalier, lingerie
Balcon Dalle accessible en saillie sur une façade et protégée par un garde corps. 
Balustrade Garde corps composé de balustres (éléments tournés en pierre ou en bois), disposé en périphérie de balcons et terrasses. 
Balustre Petite colonne de décoration et de support de tablette et de balustrade. 
Banche (béton banché) (Voir: « Murs banchés ».)
Bande de rive Bandeaux fait d'une planche de bois placée à l'extérieur, en bout de couverture, afin de cacher certaines pièces de charpente.
Bandeau Bande horizontale saillante, unie ou moulurée, qui s’étend de façon continue sur le pourtour d’un bâtiment. Disposés en général au droit des planchers, les bandeaux marquent visuellement la division des étages, et rompent la monotonie des façades ; ils ont aussi une fonction de protection des façades contre le ruissellement des eaux lorsqu’ils sont suffisamment saillants et munis d’un larmier.
Barbacane Tube incliné traversant une paroi, qui permet l'évacuation de l'eau par gravité d'un coté vers l'autre.
Barbacanes Ouvertures pratiquées dans un mur de soutènement afin de permettre à l'eau qui est derrière le mur, de s'évacuer. L'absence de barbacanes peut amener la destruction d'un mur de soutènement.
Bardage Revêtement de finition des façades monté sur ossature. Il peut être constitué de plaques de métal, de pierre, de bois… 
Bardeau Petite planche de bois qui sert à recouvrir les toits ou les murs exposés aux pluies. On parle de bardeau bitumeux, ou shingle, lorsque ce bardeau devient un matériau composite qui peut prendre différentes couleurs et notamment imiter la tuile ou l'ardoise. Les bardeaux bitumineux constituent des couvertures meilleur marché que les matériaux qu'ils imitent et ont une excellente résistance. Ils sont légers, peuvent s'adapter à des pentes de toiture très variables et ont une grande résistance au froid '(ils sont d'ailleurs énormément utilisés au Canada). leur principal défaut est de vieillir de façon peu esthétique.
Bardeaux petits éléments ressemblant à des tuiles, pouvant être utilisés en revêtement extérieur de façades ou comme couverture de toiture. On les appelle spécifiquement ""essentes"" quant ils sont en bois.
Barreaudage Petit ouvrage de protection, composé de traverses et de montants, et constituant avec la main courante le garde-corps d’un escalier, ce dernier ayant pour but d’éviter les chutes La main courante est placée à 90 cm du nez des marches et les espacements du barreaudage doivent être espacés de 11 cm au maximum.
Bas relief sculpture dont le relief est minime. Toutes les parties du sujet sont entièrement reliées à l'arrière plan.
Basse température (Voir: « Chauffage»
Bassin versant zone géographique dont les eaux de ruissellement se réunissent.
Bastaing  Grosse pièce de bois de section rectangulaire utilisée pour la construction des charpente. 
Bâtons rompus
Bauhaus Établissement d'enseignement fondé en 1919 à l'initiative de l'architecte allemand Walter Gropius. Selon ce dernier, ""le Bauhaus avait pour but d'assurer à ses étudiants artistiquement doués une formation de créateur industriel, d'artisan d'art, de sculpteur, de peintre et d'architecte"" (1956).
Bavette  Bande métallique disposée devant une menuiserie pour assurer l'étanchéité. 
BBC Bâtiment Basse Consommation
Becquet  Ouvrage disposé à protéger en tête les relevés d'étanchéité. 
Belle Époque Époque des premières années du XX° siècle, rétrospectivement considérées comme particulièrement heureuses.
Béton Le béton est obtenu par agrégation de graviers, de sable, de ciment et d'eau. Il peut être armé (coulé sur une armature métallique); précontraint (béton armé dans lequel sont tendus des fils d'acier qui, une fois relâchés, mettent le matériau en compression); léger; aéré; cellulaire ou banché (coulé dans des panneaux de coffrage)... Le béton brut ou brut de coffrage n'est ni enduit ni peint; on distingue même à sa surface la marque des banches dans les- quelles il a été coulé. Très utilisé à une certaine époque par les architectes, pour son côté « brut de brut "" il est aujourd'hui moins en vogue car il ne vieillit pas très bien.
Béton apparent béton visible sans traitement de surface particulier.
Béton armé Béton dans lequel sont enrobées des armatures métalliques destinées à résister à des efforts de flexion et de traction aux quels le béton ordinaire résisterait mal. • Parallèlement à son utilisation dans le domaine des structures, la grande liberté d’emploi qu’il autorise a fait du béton armé moule et informe par lui-même, le matériau des architectes ""formalistes "". • La forme du béton armé ne dépend que du coffrage dans lequel il est coulé. Il est donc facile de lui donner toutes celles que l’architecte projette, à condition de ne pas contrevenir aux lois de la structure et de la statique. Un prix bien choisi permet de créer un béton armé d’une très grande résistance ce qui donne une très grande liberté. Il est commun que les spécialistes disent que l’on peut faire n’importe quoi.
Béton armé précontraint béton dont les armatures sont mises en tension à l’aide d’un cable ou d’un tendeur au moment du coulage, permettant de réaliser de grandes portées.
Béton banché Béton coulé dans un coffrage (une banche) qui peut épouser différentes formes. 
Béton bouchardé béton dont la surface est dégrossie à l’aide d’un marteau actionné manuellement ou mécaniquement, de façon à lui donner une texture granuleuse et rugueuse.
Béton cellulaire Béton dont la composition alvéolaire assure une bonne isolation phonique (sa densité est réduite par l'incorporation de produits moussants créant des porosités, ce qui lui confère aussi un pouvoir isolant thermique intéressant). 
Béton coulé sur place béton frais déversé dans les coffrages sur le lieu de construction, par opposition à l’usage d’éléments en béton préfabriqués amenés pour être assemblés sur le chantier.
Béton grésé béton poncé avec de la poudre de grès.
Béton nervuré cassé béton avec la face visible composée de nervures dont les arêtes sont cassées (système Rudolf, du nom de l’architecte américain Paul Rudolf).
Béton précontraint  Béton armé dont les armatures sont mises en tension avant coulage. Le béton est mis en compression par les tiges d'acier. 
Béton propre de décoffrage béton laissé tel qu’il apparaît après le retrait des coffrages. La nature du coffrage et le soin avec lequel il a été posé (les variations dans sa pose) permettent de donner au béton son aspect fini (se distingue du béton brut de décoffrage dont l’apparence est plus grossière).
Béton translucide pavés de verres assemblés par ferraillage et bétonnage.
Béton-lavé béton dont la face visible est lavée dès le décoffrage, ce qui élimine les éléments fins (ciment et limon) et laisse apparaître les agrégats.
Bitume Matière organique à base d'hydrocarbure, noire, solide, mais liquide à haute température.
Blanc de Plomb Le blanc de plomb, encore appelé blanc d'argent, ou céruse était obtenu par un procédé de stratification. Des pots d'argile contenant du vinaigre étaient intercalés sous des couches de fumier de cheval, de tannin ou de marc de raisin. Un dégagement de chaleur et de dioxyde de carbone provoquait une corrosion du plomb, formant du carbonate de plomb. La poudre de blanc de plomb est toxique.
Blanc d'Espagne Craie finement pulvérisée. Blanc de zinc. Oxyde de zinc, le plus ancien des pigments blancs. Il a remplacé le céruse (carbonate basique de plomb) dont l'usage fut interdit, en raison de sa toxicité, par une loi de 1909. L'oxyde de zinc améliore le séchage en profondeur, évite le farinage du feuil, a des propriétés fongicides, mais très réactif et de faible pouvoir opacifiant, il est surtout utilisé comme un pigment de complément.
Bleu de prusse Bleu de Prusse - Pigment appelé aussi Bleu de Paris ; c'est un ferrocyanure à pouvoir colorant intense, très résistant aux acides, mais très sensible aux alcalis. 
Bloc de verre à facettes nouvelle technique utilisée dans l'art du vitrail qui utilise des morceaux de verre d'un pouce d'épaisseur (2,5cm), taillés comme des pierres précieuses, donnant ainsi un aspect éclatant.
Blocage Calage ou remplissage constitué de pierres, mœllons et mortier en vrac: revêtement de sol en pierres de blocage. 
Blondin installation de chantier constituée d’un chariot transporteur se déplaçant sur des câbles tendus entre deux pylônes.
Boisseau  Eléments préfabriqués permettant le montage, par emboîtement, de conduits de cheminée ou de ventilation. 
Bol d'arménie Argile colorée extrêmement fine, en réalité un pigment de la famille des terres.
Boucharde Rouleau possédant des aspérités ou des dessins que l'on peut passer sur une sur- face en ciment ou en mortier frais. Le verbe boucharder désigne l'opération qui consiste à façonner une surface à l'aide d'une boucharde.
Bow-window De l’anglais bow, arc et window, fenêtre. Ouvrage à claire-voie en saillie sur une façade, formant une sorte de balcon clos, sur un ou plusieurs étages. On en trouve par exemple sur des immeubles parisiens de la fin du XIXème siècle. Fenêtre en avancée sur un mur de façade permettant d'agrandir la pièce et d'augmenter sa luminosité (synonyme: oriel).
Box, parking, garage le box est fermé par des murs et une porte. le parking peut être couvert ou à ciel ouvert, les places y sont délimitées par de simples traits de peinture au sol. le garage concerne les maisons individuelles et est généralement fermé. 
Brillance Propriété de la peinture définie par sa plus ou moins grande aptitude à réfléchir la lumière. On la mesure par comparaison avec celle du miroir, qui, pour une intensité émise de 100, réfléchira 100 (On dit que le brillant spéculaire du miroir est de 100). Dans le cas de la peinture, une partie de la lumière émise sera diffusée, une partie sera réfléchie : le brillant spéculaire (Bs) de la peinture est la quantité de lumière réfléchie pour 100 de lumière émise sous un angle de 60°. Les peintures émail ont un Bs de 95, les laques 85, les demi-brillantes 70, les satinées ont des degrés de brillant très variables (de 10 à 60), les mat-satin 5, enfin le mat absolu correspond à une réflexion nulle (0)
Brique Matériau artificiel fabriqué avec de la terre argileuse, pétrie façonnée et séchée.• Brique pleine utilisée comme matériau de construction. • Brique de parement utilisé comme revêtement ou couverture
Bruit Sensation auditive produite par des vibrations irrégulières. Le bruit est une des premières préoccupation car c’est une source de nuisance importante.
Brutalisme Tendance architecturale élaborée au sortir de la Première Guerre mondiale, consistant dans le recours à des formes simples et massives et. surtout, des matériaux laissés nus, tels le béton brut de décoffrage, les briques apparentes ou le bois non peint.
Buon fresco Fresque authentique - technique permettant de créer des peintures murales à l’aquarelle aussi bien pour les murs que pour les plafonds. Utilise de la chaux pour que la peinture puisse faire corps avec le mur et s’intégrer chimiquement à la structure du batiment.
Bureau de Contrôle Spécialistes de la construction dont le travail est de contrôler la bonne exécution des ouvrages afin de permettre aux assurances de prendre en charge la construction.
Butoir Cette petite pièce, habituellement fixée au sol, est destinée à arrêter la porte dans son élan. Elle évite que les poignées ou les boutons de porte ne viennent se ficher dans les murs en les abîmant.