A B C D E F G H I J L M N O P Q R S T U V W Z
IAURIF Institut d'Aménagement et d'Urbanisme de la Région Ile de France.
Ignifugé Se dit d'un matériau dans lequel ou sur lequel a été ajoutée une substance destinée à retarder ou à empêcher sa combustion. 
ILM Immeubles à Loyers Moyens.
ILN Immeubles à Loyers Normaux.
Ilot haussmannien Ilot qui présent une extrême régularité à l'extérieur (27m de hauteur, façades droites et alignées) et qui se laisse bien entourer des rues. Toutefois, il garde à l'intérieur une structure casuelle, qui respecte l'histoire et souvent pas du tout ordonnée.
Ilot médiéval Les rues qui encadrent le pâté de maisons médiéval suivent la topographie de la ville, ses monts et ses collines. Les facades des immeubles et les rues sont très étroites. Le fond des parcelles abrite parfois un jardin.
Ilot ouvert Il s’agit, à la périphérie du pâté de maisons, d’ouvrir des brèches entre les immeubles, à l’inverse de l’idéal du baron Haussmann qui, au XIXe siècle, préconisait les espaces clos. Les mètres carrés de plancher perdus en bordure sont récupérés en hauteur, certains bâtiments ont plus de neuf étages. Chaque îlot est construit en fonction de ses voisins.
Imposte Partie fixe ou mobile, vitrée ou non, située au-dessus d'une porte ou d'une fenêtre. 
Impôts locaux Concernent la taxe locale d'équipement (TLE), la taxe d'habitation, la taxe foncière, y compris la taxe d'enlèvement des ordures ménagères.
Impression (couche d') Se dit de la première couche (diluée) de peinture appliquée sur un matériau. Sur une porte, ou plus généralement sur toute menuiserie, cette couche d'impression a pour but, entre autres, d'éviter toute déformation du bois due à l'humidité et aux différences de température durant le chantier. 
Impression Peinture destinée à  ""nourrir"" les fonds poreux, de façon à les rendre homogènes. Les impressions sont liquides et leur liant a un bon pouvoir mouillant, donc une aptitude à la pénétration du support. Elles favorisent l'accrochage du revêtement à appliquer, ainsi que l'homogénéité d'aspect de la finition.
Imprimer Appliquer une couche d'impression (voir ce mot). 
Imputrescible Qui ne peut pourrir. Qualité surtout recherchée pour les bois. 
Indexation Application au marché de travaux (matériaux et main d'oeuvre) d'indices de variation des prix. 
Indice BT 01 Indice national du bâtiment. C'est la référence officielle de révision des prix de construction. 
Infrastructure Parties inférieures des structures, généralement enterrées. Ensemble des Equipements et des installations techniques nécessaires à une collectivité. En font partie les infrastructures scolaires et commerciales, les réseaux de transport, d'assainissement, de distribution des eaux, des réseaux téléphoniques, ainsi que les espaces collectifs aménagés
Insert  Appareil placé dans la cheminée et permettant de récupérer la chaleur. 
Intonaco couche de finition - la derniére couche de plâtre mais aussi la plus lisse. C’est sur celle-ci que le peintre travaille lorsqu’elle est encore humide.
Isolation Tout ce qui permet de protéger un bâtiment des agressions climatiques (isolation thermique), des bruits (isolation phonique) ou de l'humidité (isolation hydrofuge). 
Isolation acoustique On définit pour une pièce la durée de réverbération qui correspond au temps nécessaire pour que le niveau sonore baisse de 60 dB suite à une émission. Réglementation pour le bruit aérien l'isolement minimal entre pièces va dépendre de la nature même de ces pièces et de leur appartenance ou non au logement considéré. Quelques exemples 51 dB d'isolement minimum entre un local d'un logement et la cuisine ou salle d'eau d'un autre logement; 54 dB entre pièce principale et autres pièces d'un autre logement; 41 dB entre pièce principale et circulation (valeur due eux portes qui sont de très mauvais isolants); 59 dB entre local d'activité (ex bar) et pièce principale. Pour le bruit de fond, l'isolement minimal requis est de 65dB. L'indice ""alpha"" mesure l'isolation phonique. L'isolation phonique a aussi son indice. L'indice d'amélioration acoustique, appelé indice alpha par les professionnels, ne se rencontre généralement pas dans les descriptifs techniques. Toutefois, si jamais vous en entendiez parler un jour, sachez que les valeurs de l'indice alpha se mesurent en décibels allant de 0 à 40. Plus un matériau présente une bonne isolation phonique, plus son indice alpha est élevé.
Isolation thermique  Le coefficient K mesure le pouvoir isolant d'une paroi.Les matériaux de base pemettant d'assurer une bonne isolation thermique sont la laine de verre ou de roche, le polystyrène, le béton cellulaire... 
Isolation thermique En application de l'article R111-21 du décret n° 88-355 (12 avril1988),les bâtiments doivent être construits et aménagés de telle sorte que les consommations d'énergie pour le chauffage et la climatisation puissent être aussi réduites que possible. A cet effet, des arrêtés conjoints du ministre chargé de la construction et de l'habitation, du ministre chargé de l'industrie et du ministre chargé de la santé et, le cas échéant, des autres ministres intéressés précisent les caractéristiques requises en matière d'isolation thermique, de régulation et de programmation du chauffage, de ventilation et de climatisation. Les caractéristiques requises en matière d'isolation thermique ne s'appliquent qu'aux locaux dont la température normale d'occupation est égale ou supérieure à 14 °C. Ces caractéristiques sont définies en prenant comme paramètre le coefficient volumique de déperditions thermiques par transmission à travers les parois. Les arrêtés législatifs fixent la valeur maximale de ce coefficient, qui pourra varier selon les zones climatiques et la nature ou la destination des bâtiments ou parties de bâtiments. Les caractéristiques requises en matière de régulation programmation du chauffage et celle de ventilation ne s'appliquent qu'aux locaux dont la température normale d'occupation est égale ou supérieure à 10 °C. Les matériaux isolants sont de nature très variée béton, polystyrène expansé, laine de verre, revêtement extérieur... L'utilisation de tel ou tel matériau est défini par le type d'utilisation que l'on veut en faire par exemple, on pourra utiliser comme isolant extérieur un bardage en bois massif sur les façades extérieurs ; la laine de verre est traditionnellement utilisée pour l'isolation des greniers (bien que celle-ci tende à être remplacée par le polystyrène expansé).
Isolation thermique Trois coefficients sont utilisés dans les mesures d/isolation thermique. Le coefficient K: il mesure le pouvoir isolant d/une paroi. Plus le coefficient K est petit, plus l'ouvrage est isolant. K = 0/4 pour un mur, une toiture indique que les ouvrages présentent un bon degré d'isolation. Si la mesure avait été de 1/3/ on aurait au contraire parlé d/isolation médiocre. Le coefficient G : mesure la quantité d/énergie à fournir pour compenser les déperditions thermiques lorsque la différence entre la température intérieure et extérieure varie de 1 °. Le coefficient G s/exprime donc en watts par mètre cube et par degré d/écart (W/m3 °C). Si une maison a G = 1/5/ cela veut dire qu/avec une température extérieure de 0° et un souhait de température interne de 20°/ il faudra 30 watts par mètre cube. Si cette maison a un volume géométrique de 250 mètres cubes, il faudra que l'ensemble des appareils chauffants apportent 7,5 kilowatts. Le volume géométrique = longueur x largeur x hauteur sous plafond. Le coefficient R mesure la faculté d'une paroi à perdre ou à gagner des calories. Les fourchettes se situent habituellement entre 0,08 et 2,5. Plus on s'approche de la plus grande valeur, plus la résistance est importante, meilleure est l'isolation.